Le festival 40e édition

Le cinéma italien qui gagne... Tel sera le thème de cette 40e édition.

 

Le cinéma italien qui gagne !

 

Depuis 1976, à Cannes, Venise, Berlin ou Los Angeles, ils ont fait une moisson de prix et distinctions diverses.
Padre padrone, L’albero degli zoccoli, Nuovo Cinema Paradiso, Mediterraneo, La vita è bella, La stanza del figlio, Gomorra, Il Divo, La grande bellezza, Fuocoammare… ont prouvé que le cinéma italien n’était pas mort au milieu des années 1970 sous les coups de la libéralisation sauvage des ondes hertziennes et la multiplication des télévisions privées.

 

Le Festival du Film Italien de Villerupt a été, dès ses débuts, attentif aux talents nouveaux qui se manifestaient en Italie. Les films de Nanni Moretti, Giuseppe Tornatore, Roberto Benigni, Paolo Sorrentino… et beaucoup d’autres ont été régulièrement présentés tout au long des quarante ans de notre histoire.

 

Retrouver ces films sur grand écran lors de notre 40e édition nous a semblé la façon la meilleure de célébrer la qualité du cinéma que nous défendons et d’évoquer les 39 qui l’ont précédée.

 

 

Parmi lesquels :

  • Padre padrone de Paolo et Vittorio Taviani - 1977

  • L'albero degli zoccoli de Ermanno Olmi - 1978

  • Nuovo Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore - 1989

  • Mediterraneo de Gabriele Salvatores - 1991

  • La casa del sorriso de Marco Ferreri - 1991

  • Il ladro di bambini de Gianni Amelio - 1992

  • Il postino de Michael Radford - 1994

  • La vita è bella de Roberto Benigni - 1998

  • Così ridevano de Gianni Amelio - 1998

  • La stanza del figlio de Nanni Moretti - 2001

  • Reality de Matteo Garrone - 2012

  • La grande bellezza de Paolo Sorrentino - 2013

  • Le meraviglie d’Alice Rohrwacher - 2014

  • Fuocoammare de Gianfranco Rosi - 2016