ACTUALITE Roberto Andò

Roberto Andò
Julie Gayet
Amilcar de la Ville 2016

L'Amilcar de la Ville de Villerupt 2016 attribué à Roberto Andò

Roberto Andò est un intellectuel de premier ordre avant toute chose. Ce Sicilien, né à Palerme, a une solide formation littéraire qui lui a permis de toucher à de nombreuses formes de créations artistiques : théâtre, opéra et cinéma en particulier.

C’est par le théâtre qu’il débute tout en faisant son apprentissage sur les plateaux de tournage (Fellini, Rosi, Cimino, Coppola...) avant de passer à la réalisation en 1995 avec Diario senza date, un documentaire mêlé de fiction tourné dans sa ville natale.

Très bien accueilli par la critique, ce premier opus est également remarqué par Tornatore qui lui propose de produire son premier long-métrage de fiction. Ce fut chose faite en 1999 avec Il manoscritto del principe où l’on retrouve deux éléments importants de sa poétique : la littérature et la Sicile. Le film met en scène en effet les dernières années de vie de Tomasi di Lampedusa, l’auteur du Guépard, dans une Palerme intemporelle.

Tout en continuant à mettre en scène opéras (plus d’une vingtaine à ce jour) et pièces de théâtre, Andò réalise cinq long-métrages où se mêlent certes son amour pour son île natale avec Viaggio segreto, un film magnifique sur les blessures de l’enfance jamais effacées, mais également le désir de prendre en compte une dimension européenne avec Sotto falso nome, tourné en français et présenté à la Semaine de la Critique à Cannes.

Avec Viva la libertà (2013) et Le confessioni (2016), son nouveau film, Roberto Andò pénètre les arcanes du pouvoir dans une facture cinématographique proche de Francesco Rosi mais également de Leonardo Sciascia, deux figures d’artistes qui contribuent, plus que jamais, à alimenter l’univers créatif de notre cinéaste.

Il sera présent à Villerupt le samedi 5 novembre à 17H00, salle de l'Hôtel de Ville, pour une rencontre lors de la projection de son dernier film.